{ Lifestyle } Mes bougies !

La dernière fois, je vous parlais d’un petit projet qui murissait petit à petit dans mon appartement reconverti en atelier improvisé.
Il est temps pour moi de vous en parler !

Depuis quelques mois, je me suis lancée dans la fabrication de bougies parfumées naturelles, à base de cire de soja et d’huiles essentielles, dans un petit pot en verre réutilisable et une mèche en coton. Je faisais ça pour moi, pour mon intérieur, jusqu’à ce que j’en parle autour de moi et que je me rende compte que ça pouvait intéresser certains.
Cette toute petite production s’est élargie (j’ai maintenant trois mélanges de parfums à proposer), et j’ai pu avoir les retours dont j’avais besoin en les intégrant dans mes cadeaux de Noël.

Un voyage enrichissant et quelques perfectionnements plus tard, j’ai fait un grand pas ce week-end et je suis ravie et un peu émue de vous annoncer l’ouverture de ma boutique Etsy : Little White Lights. :)

IMG_5044

Vous pouvez retrouver ma boutique à tout moment dans la barre de droite en cliquant sur le bouton “je vends sur Etsy”.

Pour le moment, trois bougies sont disponibles en 120 ml, et sont à 9,50 euros chacune :

  1. Love at first light : la petite dernière, et ma préférée, au palmarosa et musc. Fleurie et parfumée, pour les amoureux des jolis bouquets de printemps.
  2. When life gives you citrus : à l’orange et à la fleur d’oranger
  3. Baby it’s cold outside : un parfum plutôt hivernal, à la vanille, cannelle et cèdre de l’Atlas. C’est la bougie cocooning de la collection.

IMG_5062

J’ai plein d’autres idées en tête, et j’ai aussi prévu de décliner ces parfums en conditionnements plus grands pour les pièces plus spacieuses, et en galets pour brûleurs.
Je livre en France métropolitaine et dans toute l’Europe pour le moment. C’est évidemment voué à évoluer dans les prochains mois. :) Les frais de port sont fixes sur toute la France, 7,90 euros quel que soit le nombre de bougies commandées.

J’espère que ces bougies vous plairont autant qu’elles me plaisent. Tous vos retours, vos commentaires sont les bienvenus. N’hésitez pas à en parler autour de vous : vous êtes aussi acteurs que moi dans cette nouvelle aventure. :)

IMG_5065

A très vite sur Etsy !

{ Café littéraire #2 } Do Less, Get More, de Shaa Wasmund

Aujourd’hui, j’avais envie de vous parler bouquin. J’ai eu un vrai coup de cœur ce mois-ci pour un livre de développement personnel. Ce n’est pourtant pas totalement ma tasse de thé à la base. J’ai toujours eu beaucoup de mal à dénicher les quelques livres que j’ai trouvé inspirants. Et pourtant, à chaque fois que je tombe juste, quelle jolie claque.

Shaa Wasmund est une femme entrepreneur. Son livre Do less, get more est un concentré d’énergie et de motivation pour ceux qui ont la sensation de ne pas avancer dans leurs projets. Des projets, pour ma part, dont je vous parlerai très très prochainement, et dont vous avez peut-être eu un aperçu si vous me suivez sur Facebook ou sur Instagram …. 😉

Entrecoupé de phrases motivationnelles et d’exercices pratiques, ce livre se savoure autant qu’il se relit à volonté.

IMG_5028-1

Less is more

Shaa Wasmund insiste sur l’importance de faire peu mais de faire bien. Prévoir une tâche à la fois, sur une durée précise sans se déconcentrer, permet de dégager bien plus de temps pour tout le reste. À force de vouloir tout faire en même temps, notre efficacité s’en ressent. On passe nos journées à courir partout, on se sent perpétuellement occupé, sans avoir le sentiment du travail accompli. Dans un schéma classique travail à plein temps/famille/vie sociale/activités personnelles, on court vite après le temps sans réussir à trouver toute l’énergie qu’on souhaiterais pour nos projets. En se concentrant sur l’essentiel, on a de grandes chances de le faire mieux, et de trouver plus de temps pour ce qui est vraiment important. Tous ces sujets que l’on voudrait approfondir, ces projets sur lesquels on voudrait avoir le temps de travailler, il faut se donner les moyens et le temps de les mettre à bien, étape après étape. Si il nous manque une formation, cela suppose de se renseigner, de s’y inscrire, maintenant. Si on attend le moment idéal « quand mes enfants seront indépendants », « quand j’aurai bouclé ce gros dossier », il y a de grandes chances que ces deadlines soient plutôt des prétextes pour ne pas faire.

IMG_5030-2

Vaincre la peur de l’échec

Suivre les conseils de Shaa Wasmund suppose des changements dans son quotidien. Cela passe par des choses simples (se lever plus tôt pour caser sa séance de sport à l’heure où elle nous fera le plus de bien, sortir se promener lorsqu’on est face à une impasse d’inspiration, éliminer ces tâches quotidiennes qui ne sont pas si importantes). Mais la plupart des gens ont peur de bouleverser leurs habitudes. Lorsque que cela devient plus radical (se décider enfin à monter cette entreprise qui nous motive tant), la peur de ne pas y arriver passe bien souvent avant l’envie de réussir.

IMG_5032-3

S’entourer des bonnes personnes

Dans la vie professionnelle comme dans toutes les autres activités du quotidien, l’auteure insiste sur l’importance de déléguer. Si quelqu’un est capable de réaliser cette tâche de la même façon voire mieux que nous, pourquoi ne pas s’en libérer et faire quelque chose de plus important à la place ?

Shaa Wasmund propose d’ailleurs un exercice pratique sur le sujet. Le principe est de diviser notre To Do List en 3 colonnes : Ditch it (les tâches peu importantes que l’on peut abandonner), Do it (ce qui est essentiel et que nous devons absolument prioriser) et Delegate it (ce que l’on peut déléguer à quelqu’un d’autre).

De la même manière, aller à l’essentiel et se concentrer sur ce qui est important suppose de ne pas gâcher du temps à entretenir des relations toxiques, qui nous perdent ou ne nous apportent rien simplement par politesse de ne pas vouloir refuser un café. Entreprendre fait tout de suite moins peur quand on s’entoure des quelques personnes qui nous donnent une énergie positive et qui nous soutiennent.

IMG_5033-4

La lecture de ce livre a remis beaucoup de choses en perspective pour ma part. Lu suite à un super voyage, il m’a donné un sacré coup de pied pour avancer sur mes projets en suspend.
Que vous soyez dans une impasse ou non concernant vos ambitions, je vous le conseille sincèrement. Il n’est pour le moment pas disponible en français. Le niveau d’anglais est accessible si vous commencez à avoir un petit niveau. Je l’ai commandé sur Book Depository pour moins de 15 euros.

Et vous, quel est votre dernier coup de coeur livresque ?

Verrines à la crème de betterave

fleur1Avant toute chose, je vous souhaite une très belle année 2016. Qu’elle soit pleine de jolies choses, de bons moments et de gourmandises. J’espère que vous avez passé de bonnes fêtes et que vous êtes prêts pour ce nouveau chapitre.

fleur1Les festivités ont duré plus longtemps que prévu de mon côté puisque nous avons fêté Noël en amoureux après le réveillon du Nouvel An. L’occasion de ressortir la jolie vaisselle et de réfléchir à des recettes un peu plus chic que d’habitude pour sortir un peu des sentiers battus.

Pour grignoter en entrée/apéro, pour ne pas faire une overdose de canapé et de feuilletés, j’aime bien proposer une petite verrine fraîche. Cette fois-ci, j’ai voulu cuisiner simplement un légume que j’incorpore assez peu dans mes recettes : la betterave. Je ne sais jamais trop quoi en faire, à part la servir en carpaccio tout bêtement sur assiette, avec des tomates, des herbes, de l’avocat… pas de quoi en faire un ingrédient de fête a priori.
Et puis finalement, agrémenté d’un fromage frais type Boursin (en version végétale trouvée en magasin bio de mon côté), ail et fines herbes ou nature relevé d’épices, l’effet est immédiat. En tous cas, ça nous a beaucoup plu !

On fait difficilement pour rapide, et pourtant ça fait son petit effet en entrée ou à l’apéro ! On peut aussi s’en servir de “dip” pour tremper des bâtonnets de concombre ou de carotte par exemple.

Verrines à la crème de betterave

IMG_8494-1
Continue reading