Category Archives: Tartes entremets et crumbles

Cobbler aux poires et aux airelles

Le cobbler est un dessert typique des Etats-Unis et du Royaume-Uni. Il se compose d’une couche de fruits surmontée de pâte à biscuit. La pâte gonfle pour donner une consistance moelleuse, donc complètement différente du crumble.
Je ne connaissais pas ce dessert avant de tomber sur cette recette chez Epicurious, et de googler ce fameux cobbler pour me rendre compte de ce à quoi ça devait ressembler. Ca avait l’air bon, plein de bonnes choses, alors je me suis lancée.

J’ai bien entendu adapté la recette. Je ne m’y connais pas vraiment en cup, inch et pounds, je préfère les grammes et les cuillères à soupe. A la place de mon eau de vie de prune, la recette préconisait d’utiliser du brandy. Après une petite recherche, j’ai appris que le brandy était un nom générique pour désigner tout type d’eau de vie (mais corrigez-moi si je me trompe !). J’avais donc le choix et j’ai choisi une eau de vie de prune du fond du placard. Par contre, j’en ai mis moins que dans la recette de base, et c’était bien suffisant.

Les poires et les airelles forment un joli couple. J’avais peur d’avoir mis trop de sucre, et finalement je vous dirais de ne rien changer ! Les airelles étant très acides, le sucre est nécessaire. Il permet aussi de former un joli sirop à la cuisson des fruits…

Le cobbler est bien meilleur tiède. Vu la température du four le plat garde sa chaleur assez longtemps, mais si vous comptez en déguster un peu plus tard je vous conseille de le repasser au four quelques minutes.

Cobbler aux poires et aux airelles

Ingrédients :
Pour les fruits :
– 4 poires à chair ferme
– 190g d’airelles fraiches
– les zestes d’une demie-orange non-traitée
– 200g de sucre en poudre
– 2 cuillères à soupe d’eau de vie de prune
– ½ cuillère à café de quatre épices
– 1 noix de beurre doux

Pour le biscuit :
– 180g de farine
– 1 ½ cuillère à café de levure chimique
– 240g de crème épaisse
– 1 pincée de sel
– 1 cuillère à café de sucre

Préchauffer le four à 220°C.
Graisser un plat à gratin avec la noix de beurre.

Préparer les fruits :
Peler et détailler les poires en cubes de taille moyenne. Les verser dans un saladier avec les airelles, les zestes d’orange, l’eau de vie, le sucre et le quatre épices. Mélanger.
Verser dans le plat, couvrir de papier d’aluminium, et enfourner pour 20 minutes. Retirer le papier d’aluminium et poursuivre la cuisson pendant une quinzaine de minutes. Les poires doivent être juste tendres.

Pendant ce temps, préparer le biscuit :
Prélever une cuillère à soupe de crème fraiche et réserver pour la fin de la recette.
Dans un saladier, mélanger la farine, la levure et la crème fraiche restante. Pétrir pendant quelques minutes jusqu’à former une boule de pâte. Ne pas hésiter à se fariner les mains si ça colle trop.
Sur un plan de travail fariner, étaler la pâte au rouleau sur une épaisseur d’un petit centimètre. Découper des ronds de pâte avec un emporte pièce. Pétrir le reste de pâte et recommencer l’opération jusqu’à écoulement de la pâte.
Disposer les ronds de pâte sur les fruits juste sortis du four. Tartiner la cuillérée à soupe de crème fraiche sur les biscuits, et parsemer de sucre.
Enfourner pour une petite vingtaine de minutes. Les biscuits doivent être légèrement dorés.
Laisser tiédir avant de déguster.

On range les valises! Et une tarte aux prunes jaunes

Home sweet home! La cuisine ne m’avait pas tellement vue passer ces derniers temps, ce n’était pas faute d’images pleins les yeux pourtant. Ces vacances furent variés, ressourçantes. Et j’ai l’impression que j’ai eu bien raison d’en profiter vu la couleur du ciel sur Paris.
En passant, morceaux choisis:

……..

Un phare, qui fait face aux plages de Cannes; le port de l’île de Sainte-Marguerite.


La porte de l’immeuble cannois où nous logions pour la semaine, dans une petite rue piétonne on ne peut plus typique.


On change de pays ici avec les sublimes plages de l’île d’Elbe, au large de la Toscane.


Et le petit port typique de Porto Azzuro (ainsi que les voyageuses, de dos 😉 )

Des tas de souvenirs à conserver donc, et à partager aussi. J’ai d’ailleurs pour projet de me mettre au scrapbooking ces prochaines semaines pour conserver tout ça dans un joli livre.

Il a bien fallu, à mon retour, que je rassemble mes esprits avant de remettre les mains dans la pâte. C’est ce que j’ai fait cet après-midi, profitant des fruits d’été avant que cela ne soit la fin. Je vous propose donc une tarte aux prunes, acidulée, peu sucrée, juste ce qu’il faut pour terminer un repas de fin d’été avec une touche fruitée.
Elle est toute simple et se réalise même sans recette. Une pâte à tarte de votre choix et des prunes. J’ai déposé les prunes sur une légère couche de poudre d’amandes pour absorber leur jus et donner un petit peu de goût. J’ai rajouté un peu de sucre sur le dessus également, pour faire caraméliser; mais rien ne vous empêche de le remplacer par de la confiture (je vous avoue que j’ai hésité!)

A vos fourneaux, et bonne fin d’été à tous!

Tarte aux prunes jaunes

Ingrédients:
Pour la pâte à tarte:

– 200g de farine blanche
– 125g de beurre doux coupé en morceaux
– 1 oeuf
– un peu d’eau

Pour la garniture:
– 500g de prunes jaunes
– 2 CS de poudre d’amandes
– 1 CS de sucre blond de canne

Préparer la pâte: Dans le bol d’un robot, mélanger la farine et le beurre coupé en dès jusqu’à obtenir un crumble. Ajouter l’œuf battu, mélanger enajoutant de l’eau petit à petit jusqu’à ce que la pâte forme une boule. Envelopper d’un torchon et réserver 1h au frais.

Une fois la pâte refroidie, l’étaler sur une feuille de papier cuisson sur environ 2 mm d’épaisseur.
Préchauffer le four à 180°C.
Glisser la pâte étalée dans un moule à tarte. Piquer la pâte à l’aide d’une fourchette, saupoudrer de poudre d’amandes.
Détailler les prunes en quartiers puis les aligner sur la pâte, en les chevauchant légèrement.
Saupoudrer uniformément de sucre en poudre.
Enfourner pour 25 minutes.

“Tourtelettes” aux abricots

On en apprend tous les jours. C’est ce que je me suis dit en notant l’événement dans mon agenda, mais aussi en en repartant.
Le week-end dernier a eu lieu Jardins Jardin, sorte d’exposition/salon d’extérieur au jardin des Tuileries, rassemblement très nature et très fleuri de tout ce qui pouvait toucher au jardinage, à l’horticulture, et à l’aménagement d’extérieur. Je ne connaissais pas avant que 750 grammes me propose d’y participer, plus particulièrement au sein d’un atelier bio-nutrition Bjorg. Vous me connaissez, moi il suffit que j’entende « bio » et « nutrition/cuisine » pour que je tilte.
J’ai donc sauté sur l’occasion !

C’est en fin d’après-midi que les exposants Bjorg ont réunit des bloggueurs et écrivains culinaires pour échanger, autour d’une table et de quelques produits à déguster. J’en avais déjà essayé quelques-uns, comme la purée d’amandes, la crème de soja ou les galettes de riz.
Mon penchant pour le bio n’est pas nouveau, néanmoins j’y ai trouvé mon compte dans quelques points que l’on a pu aborder ensemble, à propos des céréales complètes mais aussi pour la lecture des étiquettes, étape souvent zapée (à tort) au supermarché faute d’informations claires.

Chacun d’entre nous est reparti avec son sac de produits Bjorg, prêts-à-cuisiner l’on pourrait dire, après la réalisation d’une jolie verrine sucrée qui a clôturé de façon gourmande la rencontre.
Pour la recette d’aujourd’hui, j’ai sélectionné un produit en particulier, un peu camouflé dans la recette mais qui fait tout de même son petit effet : le biscuits soja-orange. J’avais un peu peur que ça soit écœurant, et tout le monde n’aime pas les oranges pures, mais on sent que l’arôme est naturel et c’est vraiment très bon.

Avec les abricots de ces petites tourtes, encore plus ! Je me suis librement inspirée d’une recette de Bérangère Abraham dans son livre Mes petits gâteaux, qui regorge de bonnes idées. J’ai simplement adapté la recette à ma façon (moins de sucre, et surtout du complet, pas de graisse supplémentaire et des biscuits de mon choix pour éviter que la pâte soit détrempée).

Ca faisait un moment que mon four n’avait pas fonctionné, je suis en effet en stage en ce moment. Alors la journée, je marketing, et le week-end, je cuisine !

“Tourtelettes” aux abricots

Ingrédients pour 3 gourmands:
– 2 rouleaux de pâte feuilleté
– 400g d’abricots
– 1 CS de sucre complet
– 20g de pignons de pin
– 4 biscuits soja-orange Bjorg
– 1 jaune d’oeuf

Laver, dénoyauter, et détailler les abricots en quatre. Les faire revenir dans une poêle avec le sucre complet et un fond d’eau, pour qu’ils compotent légèrement.
Torréfier les pignons dans une seconde poêle, à sec.
Emietter les biscuits.

Préchauffer le four à 180°C.
Découper des ronds de pâte feuilletée, en garnir des moules à tartelettes en gardant le papier sulfurisé. Répartir les miettes de biscuits dans les fonds de tarte, ajouter les abricots compotes, les pignons de pin.
Découper des ronds dans la seconde pâte feuilletée et en recouvrir les tarte. Souder les bords en faisant des petits “boudins”, et découper une cheminée sur le dessus pour laisser l’air s’échapper à la cuisson.
Badigeonner le dessus des tourtes avec le jaune d’oeuf.
Enfourner pour 15 minutes.
Laisser refroidir avant de servir.