Category Archives: Macarons et biscuiterie

Macarons de Montmorillon

Ca y est, c’est le printemps. C’est légitimement que l’on peut ressortir les robettes/jupettes/sandalettes, et commencer à penser aux fruits et légumes de printemps que l’on va pouvoir cuisiner. Je vous avoue que je suis plutôt impatiente de voir ressortir la rhubarbe, la prune, le melon, mais aussi les radis et les asperges. Tout cela promet de belles idées pour des déjeuners sous le soleil.
En attendant de voir les étals des primeurs se colorer davantage, parlons bien, parlons week-end. Hier, c’était la journée du macaron. Je suppose que beaucoup d’entre vous se sont pressés chez les pâtissiers pour déguster les petites merveilles de La Durée ou de Pierre Hermé. Le macaron que nous connaissons aujourd’hui favorise de plus en plus la créativité. C’est vrai, qui aurait songé avant ces petits biscuits déguster un jour un macaron à base de truffe ou de thé vert? J’ai plusieurs fois déjà fait honneur à ces gourmandises en vogue; cette fois j’ai voulu aller à contre-courant. D’autant plus que c’est la 100ème recette publiée sur Socca que je vous offre aujourd’hui, alors ça vaut bien un petit goûter!
A force de macaronnades, on oublierait presque que ceux que nous connaissons bien, deux coques garnies d’une ganache, sont bien loin d’être les seuls existants. En effet, le macaron existe depuis le Moyen-Âge! Ce sont donc des macarons de Montmorillon que j’ai réalisé aujourd’hui, si j’ose les appeler ainsi. Nous nous sommes régalés grâce à la recette de Une affaire de goût, ils sont moelleux à l’intérieur, comme les vrais de vrais. Une recette à ne pas oublier donc, même si parfois étouffée sous les multiples macarons fourrés des années 2000. Et puis, j’ai investi dans une nouvelle poche à douille, en tissu et non plus en plastique ce qui me rend beaucoup plus efficace et beaucoup moins bordélique sur mon plan de travail (je vous avait dit que je m’en mettais partout avec mon humble poche en plastique?).

macarons de montmorillon edited

Macarons de Montmorillon

Ingrédients pour une vingtaine de macarons:
– 250g de poudre d’amandes
– 250g de sucre en poudre
– 4 blancs d’oeuf à température ambiante
– une pincée de sel

Préchauffer le four à 160°C.
Mélanger le sucre en poudre et la poudre d’amandes tamisée dans un grand saladier.
Battre les blancs en neige bien ferme avec une pincée de sel. Incorporer vigoureusement une cuillerée de blancs au mélange sec, puis ajouter le reste de blancs en neige petit à petit en soulevant bien la pâte pour ne pas les casser.
Garnir une poche à douille cannelée de pâte puis dresser les biscuits sur une plaque chemisée de papier sulfurisé.
Enfourner pour 15 minutes, jusqu’à ce que les bords des macarons commencent à dorer. Ils durcissent en refroidissant.

—–

La pochette en papier dans laquelle j’ai mis les macarons vient de Bake It Pretty; si vous ne connaissez pas encore, courez ! (aux risques et périls de votre compte en banque…) 😉

Biscuits fourrés à la crème d’orange et au pavot

A chaque après-midi de libre son lot de recettes à tester. Ca commence comme toujours entre les rayonnages du supermarché, ça se prolonge avec une cuisine remplie aussi grande soit-elle, et ça se termine avec des cheveux attachés n’importe comment et de la farine sur le jean. Toujours.
Ce qui suit est nettement plus glamour. Une fois la pièce clé de la journée remise à neuf ainsi que sa cuisinière par la même occasion, c’est le moment de jeter l’ancre au pied du canapé avec un mug de thé et un morceau de ce qui vient juste de sortir du four.
En mettant peu de crème d’orange (ou orange curd pour les anglophones avertis) j’avais peur qu’on ne sente pas beaucoup le acidulé dans les sablés. En réalité elle s’imprègne à merveille au coeur du biscuit. J’avais réalisé des biscuits à la crème de myrtille sur la même base, ce sont donc des gourmandises à faire et à refaire avec les fruits que l’on a à portée de main. En cas de flemmingite aiguë vous pouvez utiliser de la marmelade d’orange, mais le curd est tellement simple et rapide à faire que ce serait dommage d’oublier cette étape.
Alors, conquis? 😉

sablés orange-pavot4 editedsablés orange-pavot5 edited

Biscuits fourrés à la crème d’orange et au pavot

Ingrédients pour une vingtaine de biscuits:
Pour la pâte sablée:

– 400g de farine
– 200g de beurre doux
– 120g de sucre
– 1 oeuf
– 1 CS de graines de pavot
– une pincée de sel

Pour la crème d’orange:
– 100g de sucre
– 1 oeuf
– 65mL de jus d’orange
– le zeste d’une orange
– 10g de Maïzena
– 60g de beurre doux

Préparer la crème d’orange: dans une casserole, battre l’oeuf avec le sucre. Ajouter la Maïzena, le jus d’orange et le zeste. Porter à ébullition sans cesser de remuer puis incorporer le beurre. Bien mélanger et réserver au frais.

Préparer la pâte à biscuits: Ecraser le beurre mou avec le sucre jusqu’à l’obtention d’une pommade. Ajouter l’oeuf, la farine, les graines de pavot et le sel puis malaxer. Pétrir la pâte afin de former une boule.
Préchauffer el four à 200°C.
Avec un rouleau à pâtisserie, étaler la pâte sur une épaisseur d’environ 2 millimètres sur le plan de travail fariné. Découper des disques de pâte à l’aide d’un emporte-pièces. Les disposer sur la plaque du four chemisée de papier sulfurisé.
Déposer une cuillère de crème d’orange au centre de la moitié des disques de pâte sablée, puis les recouvrir de la seconde moitié en joignant bien les bords. Attention à en mettre très peu, cela suffit à donner du goût et cela permet surtout aux biscuits de ne pas couler sur les côtés.
Enfourner 10 minutes jusqu’à ce que les bords des biscuits doivent dorés. Les biscuits ne doivent pas ressortir durs pour conserver leur moelleux une fois refroidis.

Biscuits au quinoa et aux figues

Le réveillon de Noël est passé, avant d’en entamer un nouveau cette semaine. En dessert, j’ai servi la terrine marrons-chocolat de Cléa et sa crème à la vanille. Rien à enlever, rien à ajouter, c’était très bon !
Maintenant que les restes ont été petit à petit terminés, il est tant de penser à refaire quelques biscuits à grignoter, à l’heure du thé ou à offrir à la famille qui va s’installer pour quelques jours. Je me suis inspirée des biscuits au boulgour et aux abricots secs des chéchés pour les remixer à ma sauce : quinoa, figues, et cette farine de riz-châtaigne qui me suit décidemment partout.
Vite prêts, vite mangés, avec un thé de Noël aux épices ou un grand verre de lait de soja.
Et si, cette semaine, on refaisait nos anciennes recettes, les coups de cœur, pour les grands-parents qui suivent les menus jour après jour devant Socca Cuisine mais que 1000km séparent des essais culinaires de leur petite fille ? 😉

Biscuits au quinoa et aux figues

Ingrédients pour une trentaine de petits biscuits:
– 45g de quinoa
– 1 citron bio
– 2 figues séchées
– 1 yaourt nature
– 2 CS d’huile d’olive
– 175g de farine de riz-châtaigne
– ½ sachet de levure chimique
– une pincée de sel

Préchauffer le four à 180°C.
Zester le citron, détailler les figues en petits morceaux.
Faire cuire le quinoa dans une eau bouillante pendant 10 à 12 minutes. Verser les zestes de citron et les morceaux de figues, laisser cuire une minute supplémentaire puis égoutter et laisser refroidir quelques minutes.
Mélanger le quinoa au yaourt, ajouter l’huile d’olive, la farine, la levure et le sel. Etaler la pâte sur un plan de travail fariné puis découper des biscuits à l’emporte-pièce.
Enfourner pour 10 à 15 minutes jusqu’à ce qu’ils commencent à dorer.