Category Archives: Verrines mousses etc…

Panna cotta à la pâte de pistache & compotée de figues… et une nouvelle déco!

Si vous lisez ces lignes, vous avez je l’espère des étoiles plein les yeux (j’exagère à peine). Socca Cuisine a 6 ans ce mois-ci, et pour l’occasion je me suis dit qu’un bon petit coup de neuf ne lui ferait pas de mal.
Un grand merci à Juliette Lebreton pour son super boulot et sa gentillesse.
J’espère que ça vous plait ! :)

Six ans déjà que je partage mes recettes avec vous. Contenant un peu de tout, puis végétariennes et végétaliennes, elles ont évolué en même temps que moi. Ce n’est que le début, bien sur, d’un chemin gourmand qui n’est pas prêt de s’arrêter.
Mille mercis à vous, surtout! L’aventure bloguesque c’est bien plus qu’une fille derrière ses fourneaux, son appareil photo et son écran d’ordinateur, c’est aussi tout plein de rencontres et de belles découvertes. Et c’est ce qu’il y a de meilleur.

Pour fêter dignement cette jolie déco et ces six bougies, je vous propose un classique dessert italien que l’on peut revisiter absolument à toutes les sauces, au fil des saisons. Le genre de recette de base, facile à réaliser et indispensable à avoir dans son cahier de recette pour l’adapter au fil des envies. La panna cotta demande peu d’ingrédients de base. J’ai personnellement toujours au moins une sorte de lait végétal au frigo, et de l’agar-agar dans mon placard. Si vous de connaissez pas encore cet algue au nom farfelu, il s’agit d’un gélifiant naturel permettant de faire prendre vos crèmes, à la manière d’une gélatine mais sans substance animale. Attention cependant au dosage, un gramme suffit pour un demi-litre de crème! L’agar-agar se trouve maintenant facilement en petits sachets de deux grammes ce qui facilite largement l’opération. Vous en trouverez en magasin bio.

IMG_7152

Continue reading

Crèmes végétales au chocolat et compotée de fraises

Il y a des soirs comme ça et vous avez bien envie d’un dessert qui change un peu, sans que ça soit tout préparé avec des ingrédients pas géniaux, ni long et compliqué à préparer non plus. Le dilemme des gourmands flemmards, je connais. Ca fait quelques fois que je fais ma mousse au chocolat de cette façon quand j’ai tout ce qu’il me faut sous la main et que j’ai 15 minutes devant moi, vaisselle comprise. Il faut quand même préciser pour les puristes de la mousse au chocolat que la texture est différente de celle que vous pouvez obtenir en utilisant des blancs d’oeufs montés en neige. Avec du tofu soyeux, cela ressemble plus à une crème assez aérée. C’est d’ailleurs un peu moins lourd selon moi, mais c’est une question de goûts.

Il a suffit qu’une amie vienne dîner pour que je réalise quelques verrines de cette recette. Il est difficile de faire plus facile. Vous avez probablement tous les ingrédients dans vos placards, à l’exception du tofu soyeux (et de la purée de noisettes si vous n’êtes pas encore adeptes des purées d’oléagineux dans vos desserts). J’en prends toujours une barquette quand je vais au magasin bio, et elle finit très régulièrement dans cette recette. Puisque je vous dis que c’est un coup de coeur… 😉

Et comme les fraises sont (enfin!) de saison, j’ai profité des gariguettes pour ajouter quelques cuillères de compotée de fraises sur le dessus. Ai-je besoin de préciser que c’était une tuerie?

Crèmes végétales au chocolat et compotée de fraises

Ingrédients pour 4 verrines:
– 400g de tofu soyeux
– 200g de chocolat noir dessert
– 4 cuillerées à soupe de purée d’oléagineux (noisettes pour moi, mais la purée d’amandes blanches peut tout aussi bien faire l’affaire)
– 4 cuillerées à soupe de sucre de canne blond
– 250g de fraises fraîches
– 2 cuillerées à soupe de sucre roux

Faire fondre le chocolat noir au bain marie ou au micro-ondes en surveillant. Y ajouter la purée d’oléagineux, mélanger.
Dans le bol d’un blender, verser le tofu soyeux, le mélange à base de chocolat et le sucre blond. Mixer longuement pour obtenir une consistance homogène. Verser dans des verrines et réserver au réfrigérateur.

Détailler les fraises en morceaux et les verser dans une poêle anti-adhésive avec le sucre roux. Laisser cuire une dizaine de minutes en remuant régulièrement. Les morceaux de fraise doivent rester entiers mais tendres, et vous devriez obtenir un sirop.
Répartir le mélange sur la crème au chocolat dans les verrines (en gardant le sirop, c’est encore meilleur).
Laisser à nouveau reposer au frais pendant plusieurs heures avant de déguster.

Petites crèmes à l’abricot et crumble à la pistache

Il y a peut-être une semaine, j’ai fait une vraie razzia chez Nature&Découvertes. J’aime beaucoup ce magasin, je suis capable d’y tuer plusieurs heures en feuilletant leurs bouquins, et surtout leurs bouquins de cuisine. Je suis repartie avec deux de leurs magnifiques boîtes de thé repérées quelques mois plus tôt, une lunchbox hyper pratique pour mes déjeuners à l’extérieur (parce que j’aimerais bien pouvoir pique-niquer quand ça sera vraiment l’été, s’il vous plait, Mr. Météo) et le livre Veggie de Cléa.
En grande amatrice de son blog et amoureuse de cuisine végétarienne, j’avais flashé sur ce bouquin alors que j’étais encore à Londres. Je me suis retenue de l’acheter jusqu’à mon retour en France pour ne pas trop encombrer mes bagages, donc j’ai sauté sur l’occasion dès la fin du déménagement.

Après l’avoir feuilleté et mis un petit post-it sur à peu près toutes les pages (“ah tiens, il faut que j’essaye ça! oh, et puis ça aussi!”), je me suis décidée à essayer une recette très estivale pour le dessert, malgré la couleur des nuages. En ce moment, je préfère de loin les petits desserts légers et fruités aux avalanches de crème.

Je vous donne mon adaptation, mais en fait je n’ai presque rien changé, faisant confiance à la recette. J’ai utilisé du lait d’amande à la place du lait de riz préconisé parce que je me suis dit qu’amande et abricot faisaient bien souvent bon ménage. Pour les biscuits du crumble, j’ai utilisé des biscuits à l’épeautre achetés en magasin bio. Ils ont juste assez de goût pour le côté biscuité de la verrine, et sont malgré tout suffisamment neutres pour laisser une plus grande place aux pistaches.

C’est une réussite, tout le monde a aimé!
La recette n’est pas totalement végétale chez moi car les biscuits utilisés contenaient du lait de vache, mais vous pouvez tout à fait la rendre vegan-friendly en choisissant des biscuits adaptés. Comme quoi, ce n’est pas bien compliqué. :) (et mon abricot est orange fluo sur la photo, c’est impressionnant, promis Photoshop n’a pas eu ma peau!)

Petites crèmes à l’abricot et crumble à la pistache
D’après une recette du livre Veggie de Cléa

Ingrédients pour 3 personnes:
– 400g d’abricots entiers
– 1/2 cuillère à soupe de rapadura ou sucre complet
– 75ml de lait d’amande
– 1g d’agar-agar
– 1 cuillère à soupe de pistaches non-salées
– 2 biscuits sablés

Laver les abricots et les dénoyauter.
Dans une casserole, faire compoter les demi-abricots dans le rapadura pendant une dizaine de minutes jusqu’à ce qu’ils soient bien tendres et qu’ils aient rendu un peu de jus.
Les égoutter en conservant le jus.
Dans le bol d’un robot, mixer les morceaux d’abricots et réserver dans le bol du robot.
Dans une casserole, mélanger le jus des abricots et le lait d’amande. Verser l’agar-agar en pluie et faire chauffer jusqu’à frémissement. Laisser frémir 15 secondes puis retirer du feu et mixer avec la purée d’abricots.
Répartir dans 3 verrines et mettre au frais.

Pendant que les verrines commencent à refroidir, préparer le crumble. Casser grossièrement les biscuits et les mixer avec les pistaches. Répartir le mélange obtenu sur chaque petite crème et réfrigérer au moins une heure. Servir bien frais.