Cobbler aux poires et aux airelles

Le cobbler est un dessert typique des Etats-Unis et du Royaume-Uni. Il se compose d’une couche de fruits surmontée de pâte à biscuit. La pâte gonfle pour donner une consistance moelleuse, donc complètement différente du crumble.
Je ne connaissais pas ce dessert avant de tomber sur cette recette chez Epicurious, et de googler ce fameux cobbler pour me rendre compte de ce à quoi ça devait ressembler. Ca avait l’air bon, plein de bonnes choses, alors je me suis lancée.

J’ai bien entendu adapté la recette. Je ne m’y connais pas vraiment en cup, inch et pounds, je préfère les grammes et les cuillères à soupe. A la place de mon eau de vie de prune, la recette préconisait d’utiliser du brandy. Après une petite recherche, j’ai appris que le brandy était un nom générique pour désigner tout type d’eau de vie (mais corrigez-moi si je me trompe !). J’avais donc le choix et j’ai choisi une eau de vie de prune du fond du placard. Par contre, j’en ai mis moins que dans la recette de base, et c’était bien suffisant.

Les poires et les airelles forment un joli couple. J’avais peur d’avoir mis trop de sucre, et finalement je vous dirais de ne rien changer ! Les airelles étant très acides, le sucre est nécessaire. Il permet aussi de former un joli sirop à la cuisson des fruits…

Le cobbler est bien meilleur tiède. Vu la température du four le plat garde sa chaleur assez longtemps, mais si vous comptez en déguster un peu plus tard je vous conseille de le repasser au four quelques minutes.

Cobbler aux poires et aux airelles

Ingrédients :
Pour les fruits :
– 4 poires à chair ferme
– 190g d’airelles fraiches
– les zestes d’une demie-orange non-traitée
– 200g de sucre en poudre
– 2 cuillères à soupe d’eau de vie de prune
– ½ cuillère à café de quatre épices
– 1 noix de beurre doux

Pour le biscuit :
– 180g de farine
– 1 ½ cuillère à café de levure chimique
– 240g de crème épaisse
– 1 pincée de sel
– 1 cuillère à café de sucre

Préchauffer le four à 220°C.
Graisser un plat à gratin avec la noix de beurre.

Préparer les fruits :
Peler et détailler les poires en cubes de taille moyenne. Les verser dans un saladier avec les airelles, les zestes d’orange, l’eau de vie, le sucre et le quatre épices. Mélanger.
Verser dans le plat, couvrir de papier d’aluminium, et enfourner pour 20 minutes. Retirer le papier d’aluminium et poursuivre la cuisson pendant une quinzaine de minutes. Les poires doivent être juste tendres.

Pendant ce temps, préparer le biscuit :
Prélever une cuillère à soupe de crème fraiche et réserver pour la fin de la recette.
Dans un saladier, mélanger la farine, la levure et la crème fraiche restante. Pétrir pendant quelques minutes jusqu’à former une boule de pâte. Ne pas hésiter à se fariner les mains si ça colle trop.
Sur un plan de travail fariner, étaler la pâte au rouleau sur une épaisseur d’un petit centimètre. Découper des ronds de pâte avec un emporte pièce. Pétrir le reste de pâte et recommencer l’opération jusqu’à écoulement de la pâte.
Disposer les ronds de pâte sur les fruits juste sortis du four. Tartiner la cuillérée à soupe de crème fraiche sur les biscuits, et parsemer de sucre.
Enfourner pour une petite vingtaine de minutes. Les biscuits doivent être légèrement dorés.
Laisser tiédir avant de déguster.

2 commentaires

    1. admin Post author

      Oui c’est la même chose :) C’est très bon mais très acide, ça se cuisine donc très bien avec du sucre pour un bon dessert !

      Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *