Les cookies courgette et chocolat de la famille Kingsolver

Il en aura fallu du temps. Pour redémarrer le four par cette chaleur, pour avoir envie de grignoter autre chose que des fruits frais, et pour tomber sur la recette, vous savez celle pour laquelle vous vous dites “ah, c’est avec celle-ci que je vais m’y remettre!”.

Mon stage s’est achevé il y a un peu plus d’une semaine, et depuis et même pendant, je ne vous ai pas oublié! Oh, aucun rapport avec la cuisine, donc vous raconter mes aventures du mois dernier risque de vous faire le même effet qu’un pudding en fin de repas de fête… Mais j’aurais tout de même envie de vous parler d’un fabuleux risotto, un risotto pas comme les autres puisque c’est la recette de l’école de cuisine Alain Ducasse dans laquelle j’ai passé ma dernière soirée de stage. J’ai eu la chance de tomber sur une équipe géniale qui m’a offert une soirée mémorable pour mon départ. Ce risotto, on l’a cuisiné, on en a fait nous même l’accompagnement (une brunoise d’asperge vertes) avant de regarder le chef maîtriser la cuisson, puis on l’a dégusté tous ensemble autour de la table.
Si vous en avez d’ores et déjà l’eau à la bouche, je plaide coupable, et ce n’est pas même pas au risotto que mon billet est consacré aujourd’hui. “Rhoo elle exagère quand même!” Oui, mais patience, mon riz arborio n’est pas caché bien loin dans mon placard. 😉

Aujourd’hui, c’est une découverte mi-culinaire mi-littéraire que je voulais vous faire partager. Avec, en bonus, un clin d’oeil vers celle qui a conseillé ce livre à ma mère pour que je le lise, lectrice de mon blog persuadée qu’il me plairait. Si elle se reconnait, je l’en remercie! Il s’agit du roman Un jardin dans les Appalaches de Barbara Kingsolver. J’avoue ne pas encore en être à la dernière page… je savoure autant que je peux mais je n’ai tout de même pas pu m’empêcher de vous en parler avant de l’avoir terminé.
Dans ce livre, Barbara Kingsolver nous raconte comment, avec sa famille, ils ont choisi de tout plaquer pour vivre loin de tout, là où ils pourraient enfin cultiver leur potager et se nourrir de leurs récoltes au gré des saisons. On les appelle des locavores. J’avais déjà entendu ce terme sans forcément m’intéresser plus que ça au concept. Les locavores mangent local, ils ne consomment que ce qui est produit autour de chez eux, dans un périmètre bien défini, afin d’encourager les cultures locales et les petits producteurs. Quand bien même cela semble difficile à Paris, c’est un mode de vie plutôt attirant et on prend plaisir à lire, mois après mois, l’évolution de cette famille. Barbara raconte, saison après saison, comment ils évoluent avec leur potager, leurs voisins, les marchés locaux mais aussi la vie de famille. Steven, son mari, nous fait part de brèves informations sur le sujet, sous la forme de petits articles en bas de page dans lesquels chiffres et affirmations nous permettent d’apprendre concrètement le but de leur démarche. Enfin, et c’est ici que je voulais aujourd’hui mettre un point, leur fille Camille écrit des chapitres qu’elle consacre aux recettes familiales.
Alors que Barbara nous conte à quel point ils croulent sous les courgettes au mois de juillet, Camille nous fait partager quelques recettes pour bien les utiliser.

Cet après-midi, après avoir terminé le chapitre du mois de juillet, je me suis donc lancé dans ses cookies courgette-chocolat. Oui oui, vous avez bien lu courgette! Pour certains, c’est chose commune depuis le gâteau chocolat-courgette de Clotilde de Chocolate&Zucchini. Pour d’autres, comme moi, c’est resté depuis sur la pile de recettes à tester en attendant le bon moment.
Du coup, quand je suis tombée sur cette recette de cookies, je me suis souvenue que je n’avais jamais testé les courgettes en pâtisseries, malgré tout ce que j’en avais lu. Il n’en fallait pas plus aujourd’hui pour me décider à rallumer mon four et à préparer des gourmandises qui changent un peu. Surtout que j’aime les cookies légèrement fondants, donc avec la courgette qui fond à l’intérieur de la pâte c’est un moyen idéal pour obtenir les cookies parfaits.

Verdict: un vrai petit bout de paradis, le moelleux en plus ! Et si vous êtes toujours sceptiques à propos de la courgette, goûtez pour voir, vous m’en direz des nouvelles!

Cookies courgette/chocolat

Ingrédients pour 8 gros cookies:
– la moitié d’un oeuf battu
– 75g de beurre doux ramolli
– 75 de cassonade
– 2 CS de miel
– 75g de farine blanche
– 75g de farine complète
– 1/2 cc de levure
– 1 pincée de sel
– 1 pincée de cannelle
– 1 pincée de muscade moulue
– 125g de courgette soit la moitié d’une courgette de taille moyenne
– 3 barres de chocolat noir pâtissier

Préchauffer le four à 180°C.
Peler la courgette et la râper finement. Réserver.
Dans un grand saladier, mélanger l’oeuf, le beurre, le sucre et le miel.
Dans un second saladier, mélanger les deux farines, la levure, le sel, la cannelle et la muscade.
Incorporer le second mélanger au premier, ajouter la courgette râpée et le chocolat taillé en pépites.
Former des petits tas de pâte sur la plaque du four chemisée de papier cuisson.
Enfourner pour une dizaine de minutes, jusqu’à ce que les bords des cookies commencent à brunir.

11 commentaires

  1. Mély

    J’ai vu que tu étais de retour, grâce à twitter :-)
    Je n’ai découvert ton blog que depuis peu, mais j’aime bien son style simple, épuré.

    L’association de la courgette & du chocolat ne me choque pas du tout !
    J’avais entendu parler de ce fameaux gâteau (même si je ne l’ai pas encore essayé).

    Tes cookies ont l’air bien chouettes :-)

    Reply
  2. zeta

    Un petit coucou pour vous remercier d’avoir pensé à moi dans ce post, eh oui je suis la personne qui a recommandé le livre à votre Maman en me doutant qu’il vous plairait.
    Merci aussi pour toutes vos recettes.
    Zeta

    Reply
  3. Philcabzi

    Et une autre adepte de Kingsolver!! Mais là c’est malin, je vais devoir encourager mes plants de courgettes à pousser plus vite pour pouvoir faire ces biscuits!

    Reply
  4. christelle is flabbergasting

    J’adore les recettes sucrées qui utilise un légume… un peu comme le fameux “gâteau aux épinards” VERT mais qui ne goûte pas les épinards ! Je vais tester ces cookies… un jour, quand il fera moins chaud ! 😀

    Reply
  5. Lilie

    J’ai déjà testé le fameux gâteau aux courgettes, une merveille de moelleux ! L’idée de camoufler des ingrédients peu communs dans les desserts me plaît beaucoup et c’est encore plus amusant de faire deviner les invités !

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *